dimanche 1 mai 2011

Quand on a un rêve...

 Quand on n'a pas de rêve, les jours s'écoulent sans raison particulière.

 Quand on a un rêve, on ne voit que ce qui reste à faire, chaque jour.

 Si submergé que l'on soit de tâches, on peut continuer à travailler sans relâche, car en connaissance de cause.

 Plus on est submergé, plus on a l'impression de s'approcher du rêve. Emporté par le vent, on ne se sent pas fatigué.

 On se sent vite fatigué lorsque l'on prend pour but de terminer pour terminer son travail sous ses yeux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire