vendredi 14 septembre 2018

L'importance du recoupement entre consignes et principes

Pourquoi je me tue à vous répéter tout le temps la même chose ?

Notre travail consiste à passer en revue toutes les techniques pour qu'elles soient cohérentes avec les principes fondamentaux. Car, dans des cas extrêmes, la moindre négligence peut nous conduire à la catastrophe.

Il ne s'agit pas de répéter ou imaginer les applications martiales plausibles dans des situations réelles, mais de faire en sorte que tous nos mouvements se mettent en conformité avec l'exigence de la discipline.

Et pour cela, il est primordiale d'apprendre à synthétiser et structurer une logique propre à chaque discipline.

Sans cette capacité, les erreurs imperceptibles, anodines et futiles à nos yeux se retournent contre nous et deviennent fatales.

D'où mon acharnement contre la cécité d'attention.

vendredi 31 août 2018

Fa Jin s’apparente au cycle de combustion d'un moteur.

Entre gestuelle mollasse inconsciente et gesticulation chaotique furieuse, la ficelle de martialité est quasiment invisible pour les non-initiés.

« Le Taichi Chuan est à la base un art martial » — Je vois beaucoup de gens massacrer cet art sous ce concept en l’assimilant à un kick-boxing exotique.

En même temps, ce même concept en a sauvé beaucoup. En cas de problème, sans quitter totalement le monde martial, on peut retourner sa veste à tout moment pour le développement personnel, thérapeutique ou spirituel.

Cela a créé parallèlement, une espèce de parachute doré permettant aux pratiquants d’autres disciplines déchus et fatigués de se convertir en interne afin de s ‘y recycler.

Alors que, si on leur avait conseillé, s’ils avaient compris suffisamment tôt l’essence même de leur travail, ils n’en seraient peut-être pas arrivés là… Et c’est probablement trop tard pour faire du Taichi Chuan.

Qui dit Taichi martial dit Fa jin (发劲), qui se traduit littéralement par « émission de la force » et interprété comme « explosion ou projection de la force ».

La définition du fa jin dans le milieu fermé en est toute autre et relève d’un secret professionnel que je ne partage qu’avec mes élèves qualifiés.

Pour vous donner une idée, sans entrer dans les détails, le fonctionnement du fajin des arts internes s’apparente au cycle de combustion d'un moteur.

De l’air (souffle) et du carburant (Qi) y sont mélangés et comprimés par un piston (mécanisme du jin, force interne), après quoi l’explosion du mélange est déclenchée au moyen d’une étincelle (Yi, intention) sous l’effet de la haute pression en libérant de l’énergie.

Dans la forme, cette libération explosive de l’énergie est exprimée de manière différente selon les styles : le Taichi Chen met en exergue la force visible apparente (Min jin, 明劲, la frappe à distance moyenne), quant au style Yang, la force invisible (An jin, 暗劲, la frappe à distance très réduite). Quelqu’en soit le style, la finalité est de cultiver la force de transformation (Hua jin, 化劲, la frappe à distance quasiment zéro, ou complètement zéro « 冷劲 »). (一是明劲,二是暗劲,三是化劲).

Le Taichi Chuan qui s’exécute avec une extrême douceur exprime le côté « An jin » ou « Hua jin ». Il s’agit de la forme la plus aboutie qui soit. Plus elle est douce, plus elle est inaccessible en son essence aux non-initiés (pas étonnant qu’ils massacrent tout).

Il faut donc apprendre à la décortiquer au lieu de la matraquer.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous conseille de lire un article que je viens de publier sur la posturologie martiale, le socle fondamental des arts martiaux internes. pour en savoir plus, cliquez ICI.

mardi 3 juillet 2018

Titres des cours en ligne actuellement disponibles en date du 1er juillet 2018

dimanche 24 septembre 2017

Travaillez avec une œuvre achevée et vous serez une œuvre abandonnée.

Correct, mais incohérent...

Plus vous avancez dans votre apprentissage du Taiji Quan traditionnel (ou autres arts internes), plus vous serez confronté à des aspects incohérents de la forme (enchaînement). Je ne parle pas ici du décalage par rapport à la réalité du terrain, mais aux principes fondamentaux basés sur les lois de la nature.

Pour évoluer dans la voie martiale traditionnelle, le pratiquant doit répéter rigoureusement la forme pendant plusieurs années de noviciat, sans aucune interprétation personnelle.
Puis viendra le moment, selon le niveau d'avancement :
  • D'apprendre à observer son incohérence (niveau externe confirmé)
  • D'analyser la corrélation cohérente de la partie basse du corps au regard de la partie haute
    et de la partie haute au regard de la partie basse,
  • De travailler sur la coordination du haut et du bas du corps au regard de l'équilibre général (niveau interne)
  • D’y incorporer les circuits de la force interne "jing" (niveau interne)
  • De contrôler le Qi afin de décupler le jing (niveau interne confirmé)
  • De continuer à travailler en connaissance de cause de tous les processus cités ci-dessus.
Là, j'entends de suite la première réaction typiquement occidentale :
Mais pourquoi se faire ch... à apprendre ces trucs incohérents ?
Et pourquoi ne pas pratiquer quelque chose de cohérent dès le départ ?
La réponse est simple : 

Vous n'aurez jamais compris le pourquoi du comment de la cohérence.

Travaillez avec une œuvre achevée et vous serez une œuvre abandonnée.

dimanche 10 septembre 2017

Votre avis reflète ce que vous êtes actuellement.

Ce que vous voyez juste est juste pour vous et ce que vous trouvez faux l’est également. Votre avis reflète ce que vous êtes actuellement.

Si votre vie semble se dérouler sans encombre, c’est que votre raisonnement actuel est en résonance avec le courant de la vie. Dans la négative, il est en dissonance avec lui.


Si vous n’êtes pas satisfait de votre vie actuelle, il serait utile d’admettre que ce qui est juste pour vous se trouve dans ce qui vous semble faux actuellement.

vendredi 8 septembre 2017

C’est la rentrée !

Tous les membres de l’école se joignent à moi pour vous souhaiter la bienvenue et pour vous assurer du plaisir que nous aurons à vous accueillir dans nos locaux.

Vous êtes dans une école traditionnelle dont l’enseignement originel fut réservé à une poignée d’initiés en Chine. Vous avez accès à un mode de pensée diamétralement opposé à l’occident.

Il n'y a pas d'assistanat. La rigueur est de mise. Le souci des détails est omniprésent.

Au début, vous êtes tous « tout feu tout flamme », mais au bout de trois mois, certains constatent que ce n’était qu’un feu de paille : vous êtes perdu et vous remettez tout en question.

Afin d’éviter que votre défi se transforme en dépit ou en critique de tout genre, j’aimerais vous dire quelques mots.

Nos disciplines sont accessibles à tous, mais tout le monde n’est pas fait pour suivre un apprentissage. Comment le savoir ?

Si votre condition physique (sportive ou non) n’est pas forcément un gage de bonne aptitude, votre difficulté d’assimiler les mouvements ne signifie pas obligatoirement que vous n’êtes pas fait pour évoluer dans notre école.

C’est votre attitude face au naufrage qui déterminera votre chemin à prendre.

Il n’y a que deux catégories de recrues ; ceux qui y renoncent et ceux qui y persévèrent. Ce ne sont pas les plus habiles qui restent dans notre école, mais ceux qui y restent le sont.

Votre volonté, votre curiosité et votre rigueur vous permettront de restructurer votre corps, de réécrire le schéma de votre communication et d’élargir votre perspective liée à nos métiers.

« Je ne comprends rien ! » — C’est une bénédiction.

Si vous passez votre tête entre deux mains en vous demandant dans quel pandémonium vous vous êtes jeté, vous avez une preuve tangible de votre progrès, car vous êtes conscient qu’il y a quelque chose qui dépasse votre entendement.

C’est un passage important pour qu'un ignorant inconscient que vous êtes devienne ignorant conscient de votre ignorance. Vous vous remettrez constamment en question afin de devenir connaissant conscient.

Comme vous ne vous arrêterez pas devant un mur invisible, si vous ne reconnaissez pas d’éventuels problèmes, limites ou erreurs dans la recherche de maîtrise, vous vous emmènerez partout vous-même sans vous poser de questions. Vous resterez le même.

C’est lorsque vous vous heurtez à des obstacles que votre niveau monte d’un cran.

Plus vos obstacles seront difficiles à surmonter et plus le coefficient est proche des valeurs magistrales, plus grandes seront vos chances d’atteindre un niveau hors du commun.

Quel plaisir auriez-vous à vous laisser embarquer dans une aventure où tout est  plat et prévisible ? C’est l’intrigue et l’inattendu qui vous gardent sur la pointe des pieds et donnent éclat à votre vie.

Et quel est l’intérêt de vous baigner, moyennant investissement, dans du porridge taoïsme : une pincée (pensée) de ceci, un zeste (geste) de cela qui ramassent des « Like » sur les réseaux sociaux ?

Ce qui vous fait vivre une profonde transformation intérieure, ce sont des choses dont le but et la portée dépassent votre compréhension actuelle.

dimanche 27 août 2017

Trilogie des astuces "hautement sensible"

[Trucs & astuces en arts martiaux internes en vidéo]
 

La trilogie des astuces "hautement sensibles"

1. Secret de la manœuvre au contact
http://sochokun.com/products/manoeuvre-au-contact/

2. Comment assurer le passage du savoir-être en savoir-faire
http://sochokun.com/products/savoir-etre/

3. Verticalité — l'énergie trouve en elle une voie de circulation sans entrave
http://sochokun.com/products/verticalite/

Qu’est-ce qui vous coûte le plus cher : l’investissement à forte valeur ajoutée ou mal faire des choses ?
Combien d’années ou de vies faudrait-il pour découvrir tout cela par vous-même ?

Combien d’années de vaines recherches et d’investissements épargneriez-vous grâce à cette vidéo ?

Au fur et à mesure que vous appliquez la méthode dans cette vidéo :

Vous allez reprogrammer votre subconscient pour devenir une personne qui est à l’écoute, qui sait rassurer, mettre en confiance et transmettre son énergie positive aux alentours.

Vous vous rendrez compte que toutes les techniques d’arts martiaux traditionnels ancestraux sont basées sur la notion de savoir-être ainsi que de communication.

Avec cette méthode inédite, vous allez cultiver, sans même vous en rendre compte, de nouvelles attitudes et aptitudes fondamentales requises chez un pratiquant d’arts martiaux de haut niveau.